CHAMPIONNAT DE FRANCE A MONTPELLIER 2011


Un petit séjourà Montpellier.


Tout commence par un vrai choc thermique ! ouioui, j’aibienditthermique ! Petit rappel des faits : juillet et aoûtdans le pas de calaisc’estpluie, vent et 20 degrés maxi...  Mardi 23 Aout  à Montpellier : Soleil ardant et températureextérieure de 35 degrés…  Un vrai choc thermique.



Mais pas le temps de cogiter, dès le mercredifaut y aller ! Les qualifscommencent par Camille au petit matinà la fraiche (28 degrésquandmême). Bien qu’ellesoitchampionne de France en salle, Camille ne vient pas au France véritablementsereine. Son été a étésemé de doute et de travail. Pas facile d’arriver au championnat de France en sachantqu’onest pas au maximum de sespossibilités…Qu’importe Camille fait de son mieux, sans jamais se décourager, elleluttecontreelle-même et contresesdémons, avecautant de volonté et d’enviequ’elle en est capable. Et au final, on peutêtrefièred’elle, elle ne sera pas en Duel c’estvrai, maisl’attitudeétait. Et son année a été plus queremarquable.



L’après midi c’est les qualifs des mecs : Nicolas C et Louis à30m et Nico L et Benjamin à40m le vent est un peutraitre. Il fait toujoursaussichaud et la motivation esttoujours. Nicolas C està 5 points de son record, ilestserein et concentré, ilfinit 4edes qualifications. Louis se bat, se démène, on sent l’envie de bien faire àchaqueflèche. Son score est tout à fait honorable, malheureusementilluimanquera 2 petits points pour accéder aux finales. On esttous un peutriste. On essuiequelqueslarmesdiscrètes et on se ditquecen’est pas fini. Si Louis n’a pas de médaille en individuelilsaitdéjàqu’ilfera son maximum pour l’avoir en équipe ! Nicolas L qualifié 57èmeestsurtout pour l’équipe au départ et quelle surprise de le voir se classer 35ème !!! Mêmesi je saisqu’ilauraitpréféréêtredans les 32 premiers je pensequ’ilpeutdéjàêtrefier de son parcours pour sa 1èreparticipation a un grand événement. En tout moi je suisfière de lui et je saisque je ne suis pas la seule ! Et enfin Benjamin, un peuperdudans le vent, les épaules un peu rouges… son 595 assez loin de ses 640 habituels le mette en colère. On sent qu’ilestdéçumaisl’importantc’estqu’ilsoitqualifié pour les finales et comme je luiaiditaprès son tir « Etre 1erdes qualifsc’est pas commeçaqu’onest champion de France… » A ce moment je saisqueça sera un Benjamin conquérant qui sera sur le pas de tir le lendemain.



Jeudi : jour des duels ! 2 archers sont en places : Benjamin  et Nicolas C. Je ne ferai pas l’inventaire de chaque duel, je diraijustequece jour , sur le pas de tir, il y avait de la tension, de la conviction et de l’envie ! Nicolas perdsademi-finale de peucontre le futur champion de France. Aprèsce duel, un seulobjectif : réussirà passer au dessus de sadéception pour essayer de gagner la médaille de bronze. Et visiblementl’objectif a étérempli. Nico a brillammentbataillé pour finalementdécrocherunejoliemédaille de bronze. Pas mal pour un petit gars qui étaitmaladecomme un chien la veille des duels…. Quandà Benjamin, ilpasse les duels tranquillement, sereinement, il a une1ereflèche de barrage rempotée  en demi-finalecontre un adversairecoriace. On saitqu’il sera médailléquoiqu’il arrive. Le clan de Monchy se pressederrière les barrières pour encourager Benjamin. Les longuesvuessontbraquéessur les cibles. Le match estserré, sur les 2 dernièresvolées Benjamin auraitpunoussoulagermaisil a préféré faire durer le suspense jusqu’au bout en s’offrantune 2eflèche de barrage. Son adversaire lâche le 1eret fait un dix… Benjamin lâche à son tour et fait un dixaussimais plus proche du centre : ce qui luioffre le titre de Champion de France !!!!



Vendredi : le tir par équipe. Le jour du stress ultime pour moi ! Je saisqu’on a le potentiel pour faire un podium, j’ensuisconvaincue ! Je saisaussique pour faire unebonneéquipeilfautunebonne entente…  et je saisque les relations entre les jeunessontparfois un peutendues ! Je cauchemardetoute la nuit, je rêveque tout le monde se dispute !! Je suisdéjàprêtreàrecadrer les esprits…mais un miracle se produit…dès les 1eressecondes je sensquel’ambianceest, ça se tape dans la main, ças’encourage, ça me motive, ça se réconforte…. Parfait ! En route alors !! On gagne nos 3 match de poule , ce qui nousouvre les portes de la demi finale ! On jubile ! Et , les gabarits des adversaireschangent, on est face à des équipe plus grandes, plus fortes, plus expérimentés. On perd de 2 petits points la demi-finale. On sent la déceptiondansl’équipe, je me disqu’ilnous la fautcettemédaille de bronze ! Alors on remotive tout ce petit monde pour ce dernier duel ! Et quel duel : 1èrevolée : 50 à 50 ; àl’issu de la 2èmevolée : 98 à 98 ; après la 3èmevolée on accuse 2 points de retard : 149 à 147 finalement tout se jouesur la dernièrevolée. Et je pensequ’àce moment, l’envie de repartirmédaillés fait son œuvre, on sort unegrossevolée et on l’emporte de 2 points !!!!! 202 à 200 !!



Si je dois faire un bilan de cettesemaine :c’estque le travail finittoujours par payer ! Les 3 entrainements par semaine de cetétéainsique tout le travail tout au long de cettesaison on fait des vous 5 des archers sur qui on pouvaitcompter.  Je saisquel’annéeprochaine sera encore plus riche en émotions, parcequevotre travail vacontinuer, quevousallezêtre encore plus fort, encore plus prêt… et un peu de puissance en plus ne feraquenousaider !! Je voulaisvousremercier de votre attitude, j’aitoujourseubeaucoup de respect pour les personnesquevousétiez : modestes, fair play, respectueux, polis et gentils  maisaprèscettesemaine je le suis encore plus surtoutquand je sais les efforts quevousavez fait pour quel’équipefonctionne. Profitez du repos bienmérité ! Et Rendezvousdès la reprise pour attaquer la suite du travail ! Je vousembrasse les loulous !!! 



 



hélène le coach de cetteaventure



ce site a été créé sur www.quomodo.com